Newsletter Septembre

Au programme, l’actualité :

Actualité législative

La Directive pour la Distribution  de l’Assurance (DDA) entre en vigueur. Il s’agit de la transposition en droit français d’une règle européenne.

La France était déjà en avance en ayant déjà mis l’accent sur le devoir de conseil des intermédiaires d’assurance. Il est à noter que – comme pour les autres habilitations (courtage bancaire, immobilier et conseil en investissement financier) – une obligation annuelle de formation apparaît. Certes, le niveau moyen des intermédiaires d’assurances s’en trouvera amélioré, mais les coûts des dossiers vont augmenter. Nous déplorerons donc le fait que cette bonne intention du législateur (apporter plus de transparence pour le client) risque de se retourner contre les petits portefeuilles qui deviendront déficitaires pour les courtiers.

Nous ne pouvons qu’inviter nos clients à nous aider à prendre contact régulièrement avec eux. Il en va bien sûr du pilotage de leurs placements mais aussi de nos obligations règlementaires.

Immobilier 

Vous venez de recevoir les appels de taxes foncières. Bien évidemment n’oubliez pas de payer cette taxe avant le 15 octobre. Pensez aussi à envoyer une copie de ce document à votre gestionnaire pour ceux d’entre vous qui possèdent de l’immobilier locatif. En effet, il pourra alors demander à votre locataire de rembourser la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Actualités économiques

 

Risque Géo politiquecarte des risques géo politiques

Même si les marchés commencent à mieux analyser les agissements du président américain, le risque politique reste très présent, d’autant que plusieurs échéances approchent.

Incertitudes macro économiques

évolution relative des marchés

Le cycle américain continue d’étonner par sa vigueur. A contrario, l’indice européen marque le pas depuis quelques temps. L’indice mondial est tiré par l’indice américain.

Le cycle économique US fait partie des plus longs, observés depuis l’après-guerre. durée des cycles économiquesNaturellement les marchés arbitrent les valeurs cycliques (1), parfois à l’excès. Pour autant, les actifs positionnés sur des politiques “values” (2) n’enregistrent pas encore de bénéfice. Les marchés restent attentistes quant au prochain retournement de cycle, tout en continuant à encaisser les plus-values de cette fin de cycle.

(1) Les valeurs cycliques sont corrélées à la conjoncture économique. En phase croissance, elles voient leurs marchés croître, et donc le cours de leurs actions monter.

(2) mode d’investissement qui mise sur des entreprises dont la valeur cotée par le marché est inférieure à la valeur des actifs nets de l’entreprise.

L’Europe accumule du retard dans la normalisation de la politique obligataire. Sur ces courbes, on voit que depuis bientôt deux ans la FED a entrepris la sortie de la politique de Q.E tandis que l’Europe reste sur une politique dite “accommodante”.

En conclusion,

Il convient de réaliser une analyse prudente vis-à-vis des fonds qui offriraient de belles croissances au cours de ces deux dernières années. Plus que jamais les performances passées risques de ne pas préjuger des performances à venir. A contrario, un fond qui serait légèrement en baisse cette année, peut (potentiellement) être très bien placé pour l’avenir. Une gestion très flexible peut être un réel plus en ces temps incertains.

De plus, il ne faut pas oublier que les gestionnaires ne passent pas leur temps à spéculer sur le cours des actions. Ils tirent aussi les bénéfices des dividendes (3) de celles-ci. Ces dividendes sont calculés une fois par an (lors des bilans). Du coup il convient bien d’adopter une analyse en phase avec les durées prévues d’investissement. Une analyse sur une période de moins d’un an risque fort de ne pas être représentative du tout.

PX1GR vs PX1

(3) Oublier la rentabilité des dividendes serait comme oublier de tenir compte des loyers dans un investissement immobilier. Ainsi le CAC 40 GR (dividendes réinvestis) a augmenté de prés de 6% en 1 an quand le CAC 40 (sans les dividendes) n’a augmenté que de 2,7%.

Recommandation

N’oubliez pas de recommander mon activité auprès de vos proches. C’est grâce à cela que je peux développer mes services d’information. Vous pouvez aussi témoigner de votre satisfaction sur notre page facebook, sur notre page LinkedIn ou sur vos forums préférés  😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.